Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

À Porquerolles, l'Or des Mèdes

L’Or des Mèdes.

Les Mèdes à Porquerolles copie.jpg

En cet an de grâce 1762, la galère sensille « La Tonnante » de Monsieur le marquis François Marie de Binfort, taillait sa route dans une mer d’Est déjà formée, mais dont la houle se gonflait de plus en plus en vagues teigneuses.

galère brusc.jpg

Face à ce vent, par le travers de la pointe des Mèdes, dans le nord de l’île de Porquerolles, la progression était lente.

La chiourme, trop sollicitée depuis Marseille, peinait malgré les hurlements et coups de garcette largement distribués.

les mèdes de l'est.jpg

Le Marquis voyant cela décida d’aller mouiller pour la nuit devant la plage de l’Alycastre Au virement vers le sud, alors que le navire passait, trop proche des rochers des Mèdes, une fausse manœuvre des rames de tribord vit celles-ci s’emmêler. Hurlements, menaces ne firent qu’accentuer la panique. Car, très vite, le vent d’est qui venait justement d’augmenter en longues rafales précipita la galère sur les premières roches. La Tonnante coula sur place.

Galère au sec.jpg

Les malheureux galériens enchaînés aux bancs de rames furent tous noyés. Les officiers ne sachant pas nager furent eux aussi rapidement engloutis. Seuls, quelques argousins échappèrent à la mort. Ils furent récupérer, exténués, sur la plage voisine salvatrice. Largement réconfortés par les habitants de Porquerolles, qui ne ménagèrent pas les verres d’alcool de production locale, ils s’endormirent dans un sommeil comateux.

Au cours de la nuit l’un d’entre, se dressa sur sa couche :

-      Monsieur le Marquis…sauvez nous…sauver l’or… l’or !

Il n’en fallut pas plus pour que la rumeur se répand,e qu’une cargaison de cette monnaie précieuse gisait dans les fonds de l’ouest des Mèdes,

Pendant longtemps des chercheurs de trésors se disputèrent en vain sur une riche  découverte. Qu’était-il advenue de ce trésor ? Personne ne le savait.

En 1992, ce soir-là, au bar des Pêcheurs, Antonin Troubarède ne décolérait pas. Après avoir, pour tenter de noyer sa colère, absorbé quelques petits jaunes il finit par se confier auprès du Francis Mafanti, son meilleur ami. Ce dernier était surpris de le voir, la mine triste, seul au fond du bar :

-      Tonin, qu’est-ce qu’il t’arrive ? Je vois que tu as une sale tronche ce soir ?

-      M’en parle pas Sissou, lui réponds t-il, je me suis fais avoir en beauté hier

-      Comment ça ? Tu as fait un mauvais tiercé ? Tu sais, ça m’arrive…

-      Pire, tu peux pas savoir

-      Alors, raconte. Ce n’est pas encore une histoire de femme ? Que la tienne Mirelou,

5. mirelou.jpg

elle est belle comme c’est pas possible et, qu’il faut que tu te drague toutes ces touristes. Je la comprends quand elle te tire des brigues !

-      C’est pas çà, c’est pire ! Je vais te raconter,. Voilà, tu as vu ce voilier qui est resté trois jours à quai.

-      Oui, bien sur ! Un drôle d’équipage d’ailleurs, des tronches de z’hippies, une bande de brancaçis…

-      Justement, un matin où je passais sur l’appontement, ils étaient trois à l’arrière qui comptaient des pièces de monnaie sur une table. Ces pièces, elles brillaient, ce qui a attiré mon attention. Elles étaient d’un jaune lumineux. Je me suis arrêté ! Là ils ont tout ramassé et sont rentrés dans le poste. J’allais repartir quand l’un d’eux est ressorti et m’a appelé. Je suis revenu parce que, quand même cette monnaie, on aurait dit de l’or.

trésor 2_modifié-1.jpg

La suite peut être cet hiver … va savoir comme on dit sur le port du Brusc.

 



16/06/2019
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 431 autres membres