Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

Nos romans. Le premier... "Pilleurs d'Amphores" (2011)

Pilleurs d’Amphores. ( Paru en 2011.)

Pendant quelques années, je me suis contenté de relater des aventures semi- biographiques, très romancées certes. Tant dans les textes que dans les illustrations.

Pour ces dernières mon épouse

pah 2.jpg

s’est mit elle à la réalisation d’images graphiques destinées à illustrer mes récits que vous découvrirez ci-dessous.

pah 3.jpg

Ce plaisir de créer a été le déclencheur de mon imagination débordante.

Ainsi est né « Pilleurs d’amphores », notre premier roman.

pah 1.jpg

Titre-choc certes relatant cette féroce passion du prélèvement illicite par de nombreux plongeurs, de cette pièce mythique l’Amphore. Passion qui je le reconnais m’a habité un moment…Foin de repentance, et il y a prescription.

Je n’étais pas le seul hélas l’un d’entre nous n’a pas hésité à transmettre à son fils cette citation plagiant en partie un auteur célèbre :

-         Quand tu auras remonté une amphore sans la déclarer, tu seras un homme, mon fils… »

pah 8.JPG

J’ai donc recréé l’ambiance d’un monde ou les pirates, pilleurs de biens nationaux, comme le soulignent les autorités archéologiques, vont apparaître dans le déroulement de mon roman.

pah 5.jpg

Mon Maigret sous-marin, Julien Troubarède, un jeune gendarme de Porquerolles va devenir notre héros dans ces pages et par la suite dans bien d’autres…

pah 6.jpg

C’est en l’accompagnant dans ce récit que vous allez rencontrer des personnages hauts en couleur tel Fulvio Palombaro, Titin de Porquerolles, l’adjudant Dospinard, Maître Odilon Espinchol et sa sulfureuse épouse Fanny dite « l’Espincholine ».

pah 7.jpg

Notre gendarme lui est accompagné de sa fiancée, la belle Magali, la fille des îles.

Et au milieu de tout cela le gisement d’amphores autour duquel les Seynois et Porquerollais vont s’affronter en vain.

Le rôle du triste sire n’est pas oublié avec un mafioso, Ernesto Carubinni.

Sans oublier le riche acheteur, made in USA, John Dabel You Slipmann industriel new-yorkais, le roi de la lingerie féminine.

Force restera cependant à la loi, les plongeurs vont, comme d’habitude, s’en tirer, la seule et principale victime se trouvant être Gaston Taffanari, un politicien véreux, comme il se doit.

Notre gendarme, lui, poursuivi par la hargne de la classe politique incriminée sera muté, au grade supérieur…à Tahiti, au milieu d’accueillantes vahinés.

pah 9.jpg

Que la belle Magali va s’empresser d’éloigner. 

En fait une histoire de plongeurs et de scaphandriers…

Maintenant,  je vous en ai assez dit, vous découvrirez le reste dans cet ouvrage picaresque, où la formule sacramentelle disant « qu’une ressemblance quelconque ne serait ici que pure coïncidence. » confirme bien toute son importance.



19/08/2013
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 336 autres membres