Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

Les Poissons d'Or

La saupe hallucinogène !

Des plongeurs de la dernière génération, ayant dégusté ce poisson, évoquent des états correspondants à l’usage du LSD !

Aussi, à Porquerolles, on va découvrir un phalanstère à la batterie de la Treille. Il est dirigé par Yvette de Valmichêne, se disant descendante de la Gaule ancienne, devenue une druidesse aux formes lubriques.

1. titre.jpg

En fait, il s’agit d’une célèbre, et ex commerçante du sexe, et du monde de la nuit, reconvertie dans celui de la libération des femmes du monde, par ce mystérieux produit de la mer.

Elle y reçoit des pensionnaires, et leur fait consommer des saupes, ce poisson ésotérique. Lors de la « danse obscure » et nocturne, sur la plage Notre dame, Titin son complice et ses amis vont les accueillir, les laissant au matin, comblées par « des dieux celtes » Est-ce la saupe qui les mets dans cet état ?

2. saupe hallu.jpg

La question se pose par la suite, devant la diminution de son efficacité.

C’est encore Titin qui va combler ce « manque » grace à l’épave du B 26 des Mèdes, et son chargement surtout.

3. B 26 aux mèdes.jpg

Devant le succès, de ces séminaires, largement distribués par les médias, des malfaisants voudront s’emparer de cette méthode.

Surtout, en distribuer leur produit en installant un laboratoire sur l’îlot du grand Sarranier pour élever des saupes, pas tout à fait bio.

Ce qui va déclencher, des aventures picaresques d’abord.

Dramatiques ensuite avec l’over dose de Gugusse, le mérou des minots.

4. gugusse le mérou.jpg

Pour finir, inévitablement, par une enquête de Julien Troubarède, le chef de la brigade de gendarmerie de l’île.

5. Justin.jpg

Aidé par son indic «Tonton Cocabio », le gendarme, n’hésitant pas dans la voie de son devoir, à se livrer à une attaque de nuit, équipé d’un oxygers, se transformant en véritable nageur de combat.

6. tonton cocabio coul.jpg

Cela, pour aller chercher les preuves nécessaires à l’arrestation de ces trafiquants de stupéfiants. Ce qui va suivre dans des conditions rocambolesques.

Vous en apprendrez plus en lisant donc mon dernier roman « Les Poissons d’or »

Commande par un chèque de 18 € (15 € + port 3 €.)

À Gérard Loridon / 722, chemin des hoirs/ 83140 Six fours

Dédicace personnalisée sur demande

 

 



19/02/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 384 autres membres