Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

Le Rolleimarin...la Com...Le Marketing

Le Rolleimarin …la Com…et le Marketing !

Titre Rollei 2.jpg

Le Rolleimarin, fut longtemps considéré comme la Cadillac des boîtiers sous-marins. Il pouvait contenir un appareil photo Rolleiflex au format carré 6X6. Conçu et popularisé, dans les années soixante, par Hans Hass, un pionnier, cet ensemble photographique produisait à son époque des images de la vie marine, à couper le souffle.

Ayant à exécuter des prises de vues techniques donc à titre professionnel, j’ai eu le plaisir d’en posséder un pendant plusieurs années. Je ne m’avancerais pas en certifiant que son utilisation en était relativement facile quand on a dû apprendre à le connaître.

emissai 4.jpg

On considérait le Rolleimarin comme l'un des caissons, le mieux conçu. La vue à travers le viseur, un grand prisme lumineux et clair, ressemblait à un petit écran télévision sous-marine.

On utilisait des pellicules Ektachrome qui vous rendaient des diapositives procurant un bleu brillant de vos images subaquatiques.

Comme il était équipé d’un flash à lampes, le centre du sujet faisait apparaître des couleurs vives du plus bel effet.

Celui que mon entreprise avait acquis, allait me faire obtenir quelques chantiers intéressants.

Il allait surtout me faire entrer dans le domaine de la « Communication » de nos jours…la Com !

Suite à une exposition de mes images dans une manifestation, la Chambre Commerce de Toulon, voulant offrir un avenir professionnel aux jeunes sortant des écoles, bardés de diplômes, venait de mettre en place une journée des métiers, dans la salle des fêtes de la mairie.

J’avais été sollicité présentant une profession si particulière qu’elle devait attirer nombre de candidats. Ce dont je doutais, connaissant les réactions lorsque certains venaient s’enquérir d’un avenir comme scaphandrier dans les travaux sous-marins. Fuite immédiate de l’impétrant quand il apprenait que non, il ne ferait pas du cinéma à Tahiti, mais du marteau-piqueur dans le port voisin à la sortie des égouts.

sortie egout.jpg

En conséquence, je passais un après midi tranquille. Ce qui me fut reproché par la suite par une sommité locale qui me tint un langage châtié mais peu réaliste :

-        Il est normal que ces jeunes gens, que nous nous donnons du mal à orienter, ne restent que quelques instants avec vous quand on voit l’image que vous donnez de votre profession. On aurait peur à moins que çà !

Ma réponse fut elle aussi à la hauteur des évènements :

-        Je ne dirige pas une garderie d’enfants sages, ni un couvent de carmélites. Donc, je ne tiens pas à avoir des accidents graves dans une profession noble certes, mais quelquefois redoutable !

Je ne fus plus jamais invité à ces manifestations d’ouvertures pédagogiques.

J’en retins toutefois l’essentiel. Parmi ceux qui s’arrêtaient devant notre stand Travaux Publics, Par contre, il y avait de nombreuses jeunes filles qui s’arrêtaient. Curieuses sans doute, mais aussi souvent intéressés. En particulier par les quelques photos sous marines en couleurs que j’affichais.

Frioul 3.jpg

J’avais à répondre aux ineffables questions sur les requins et les trésors sous marins. L’une d’elle, d’un excellent contact, me vit lui demander dans quel domaine elle comptait orienter sa vie professionnelle !

-        Mais, dans le marketing, Monsieur !

Là, ne voulant pas mourir idiot, je lui demandais de bien vouloir me traduire ce terme pour moi totalement abscons.

-        Comment ? Mais le marketing, c’est l'étude et la recherche des marchés.

Et de s’éloigner un brin, méprisante à juste titre pour le béotien que je lui paraissais être.

J’avoue que je restais coi, malgré la démarche chaloupée de cette charmante interlocutrice qui dans d’autres moments m’aurait, sans aucun doute, trouvé plus disponible.

Ainsi le marketing, c’était l’étude et la recherche des marchés. Mes voisins et amis, rudes entrepreneurs, riaient de ma déconfiture.

C’est ainsi que j’appris que depuis de nombreuses années, tel monsieur Jourdain pratiquant la prose sans le savoir, je pratiquais, souvent avec succès, une science dont je ne connaissais pas le véritable nom !

 



04/08/2020
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 520 autres membres