Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

Épaves d’avions à Six fours

Épaves d’avions à Six fours.

1. titre.jpg

Nous connaissons tous le B 26 du cap Sicié.

Il était venu bombarder les batteries du Cap Cépet et a été touché pat les pièces de flack  de la batterie de Peyras.

2. B 26.jpg

Ses restes se trouvent au large du cap dont un moteur.

3. moteur B 26.jpg

Par contre, que savons-nous du mystérieux Libérator de la baie du Brusc.

C’est une rumeur qui courait sur le port de Sanary qui m’avait été transmise par des amis pêcheurs :

-         Tu sais, c’est un chalutier qui aurait dragué  un Libérator. On peut même te dire où il l’a largué, ne pouvant pas le rentrer au port

Ce qui était évident quand on connaît la taille de ce type de bombardier.

Il faut savoir que le quadrimoteur Libérator B 24 pèse plusieurs tonnes, ce qui me faisait douter de ce type d’épave difficile à capturer dans un chalut.

4. Liberator.jpg

Curieux, je me suis rendu sur le point approximatif qui m’avait été fourni.

Eh bien, ce jour-là était un jour de chance, je l’ai trouvé le  soi-disant Libérator

En fait, un simple morceau d’aile en aluminium, posé bien à plat sur un fond de 35 M entre du sable et des posidonies.

5. aile avion SF.jpg

J’en ai fait plusieurs tours, pris quelques images, avec mon Calypsophot, qui allaient se révéler peu précises, l’eau n’étant pas très claire ce jour-là.

Mais ce n’était pas avec cela que j’allais l’identifier.

J’en ai donc parlé à mon ami Philippe Castelanno, le spécialiste des Libérators. Il a écrit un excellent ouvrage sur ce type d’appareils.

Sa réponse a été brève. Il n’y avait pas de B 24 répertorié comme perdu en mer dans nos eaux. Mais alors de quoi s’agissait-il ?

6. livre libérator.jpg

Je suis retourné sur l’épave au point précis grace à mes amers.

En ce lieu, l’aile du Libérator avait disparu. Il y en avait encore la trace dans le sable, un morceau  qui trainaient, mais c’était tout.

Sans doute, pris dans un mouillage de yacht at-il continuer son voyage subaquatique. Le mystère plane, sur ce possible B24.

Faisait-il partie de ceux, qui ont bombardé Marseille, le 27 mai 1944 ou de ceux qui participèrent au débarquement de Provence.

Si un plongeur en a entendu parler ou l’aurait  découvert, j’aimerais juste, à titre curieux savoir, ce qu’est devenu tout ou partie de cet aéroplane ?

 

 



19/01/2018
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 376 autres membres