Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

Le premier trésor du Scaphandrier...

L’épave « d’Il Ghiasone et ses médailles… »

Une rumeur persistante se voulant discrète mais connue de tous circulait dans les bars et sur les quais des ports de l’ouest varois :

-         Il y a des plongeurs qui ont trouvés des pièces d’or au Brusc !...Des pièces d’or, pas seulement, il y a aussi des médailles en or…Et des crucifix en ivoire !..C’est un bateau qui allait en Italie chez le pape

Il n’était plus possible de sortir en mer avec une paire de bouteilles sans être suivi par des barques se voulant innocentes mais chargées de passagers, jumelles au yeux.

Et  l'épave de ce navire, j’ai  été le premier à en entendre parler.

1..jpg

Scaphandrier professionnel, j’arrive au port du Brusc, à Six fours dans le Var, en 1957. Sortant du GERS dans la Royale. Je vais m’installer dans le Var avec deux amis, en tant  qu’artisans en travaux sous marins. Je fais connaissance et me lie facilement avec les pêcheurs, pour lesquels je plonge souvent afin de récupérer quelques filets ou lignes de piadiers accrochés au fond.

Le soir au bar du Mistral, le bien nommé, après avoir éclusé en leur compagnie quelques « petits jaunes» ils me parlent souvent d’une épave.

Quand ils y posent un filet, ils remontent des objets et même certains me confient :

-         « Vouai, jeune, il y en a qui ont trouvé des croix en or, montées sur de l’ivoire. »

J’ai 25 ans, et à cet âge l’imagination galope vite. Pensez donc, un trésor, devant ma porte ou presque. Les récifs des Magnons, au Rouveau, sont en vue de mes fenêtres, à peine à un mile.

2.jpg

Ajoutez que notre culture intellectuelle sous-marine à cette époque n’a pas encore atteint les sommets du « Grand Bleu » Non ! Nous venons juste de découvrir quelques films américains genre « Les hommes grenouilles attaquent » ou « La Vénus des mers chaudes » avec la pulpeuse Jane Russel.

3.jpg

Il vient tout juste de sortir « Le Monde du Silence de J.Y.Cousteau.

En matière de lecture, nous avions comme livre de chevet le célèbre « 600 milliards sous les mers » du lieutenant Harry Rieseberg.

4.jpg

Tout ceci n’arrangeait en rien nos rêves et fantasmes de découvreurs de trésors.

Aussi, je plonge sans cesse et effectue des recherches à chaque fois que cela m’est possible, pour retrouver cette « carcasse » comme l’appellent mes amis pêcheurs.

Nous avons même mis au point une aile marine ci-dessous. En vain…

5.jpg

Deux années passent, deux années d’insuccès, puis un jour…

C’est en 1960, que l’épave va être découverte par un plongeur marseillais.

Je suis dépité face à cette fortune de mer qui m’échappe. Je ne vais pas l’être longtemps cependant !

Effectivement, plusieurs clubs de plongée prennent l’habitude d’aller y traîner leurs palmes. Un jour, le J.K.C, où d’excellents plongeurs archéologues officient va obtenir du DRASSM, une autorisation de fouilles. Ils vont, comme à leur habitude mener à bien cette recherche.

Tenaces, ils effectueront quelques 300 heures de recherches dans les archives maritimes de la côte. Ils y retrouveront les textes relatant ce naufrage et donc le nom et l’origine du navire « Le Jason" un brick napolitain  donc il Ghisasone en italien. 

En fait le chargement de ce bateau comporte en grandes quantités des faïences de Creil, des bouteilles de vin « Sauternes, Saint Julien, Château Laffitte, Château Margaux » ainsi que des bouteilles de champagne. Il y a aussi des caisses de médailles pieuses parmi lesquelles St Antoine de Padoue, et St Christophe pourtant chargé de veiller sur les voyageurs… d’autres à l’effigie du pape de l’époque Grégoire XVI…

6.jpg

Enfin, et surtout ils mettent à jour une multitude de crucifix… en laiton. Les célèbres croix en or de mes pêcheurs… !

7.jpg

Il est possible d’admirer un échantillonnage de ces découvertes au musée de l’île des Embiez.

J’étais donc moins déçu, peut-être, car en fait ces croix qui devaient être en or m’avaient bien fait rêver. Mais j’étais tout de même un peu frustré… On ne m’avait pas volé l’épave, mais mes rêves de jeune scaphandrier sur l’image jointe...

8.jpg



21/08/2013
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 318 autres membres