Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

Roger Boubenec, le peintre de la mer et de la forêt

Roger Boubenec, le peintre de la mer et de la forêt.

titre.jpg

Du 6 juin au 5 juillet 2020 à la Maison du Cygne

Centre d'art et jardin remarquable

Résidence la Coudoulière

83140, Six-Fours-Les-Plages / France

Quand j'étais encore qu'un petit enfant, je failli me noyer dans l'eau profonde du port. Sauvé par un pêcheur qui passait par là, je n'en tins pas rigueur à l'eau. Cette eau qui manqua de m'emporter, j'en fis mon univers, je l'éprouvais tant avec mon corps que par mes sens.

91571259_2780760941999931_6592006635869175808_o.jpg

Je devins plongeur professionnel au sein de la Marine nationale : successivement commando nageur de combat, scaphandrier lourd, plongeur profond par - 218 mètres et enfin professeur de plongée.

expo 1.jpg

C'est dans ses profondeurs même que l'appel de l'eau se fera le plus fort, réclamant un don total, intime, une profondeur plus poétique que benthique.

IMG_1883.JPG

Très tôt, je m'attacherai à rendre compte de ma connaissance intime de ce milieu en révélant le sens caché des ruissellements, non pas séduisante distraction mais flot de souvenirs oubliés s'écoulant de la bouche des fontaines.

IMG_1885.JPG

J’utilise ces ruissellements comme outil d'un savoir-faire antique. S'écoulant le long de la pente, les couleurs qui imprègnent le papier y inscrivent les odeurs de l'âme.

Tandis que ses coulées pleurent des pourpres, chantent des vermillions, la joie du visqueux et de la transparence l'emporte vers les empreintes des végétaux que je cherche au matin dans la forêt. Je m'approprie pleinement le mystère végétal ; je le combine au ruissellement pour structurer l’œuvre de papier dont la matière première, sous toutes ses formes, est l'arbre.

IMG_1880.JPG

En tant « qu'aquarelliste voyageur", alchimiste transformant l'eau en image de l'âme, je nous place au centre d'une goutte d'eau, peut-être une goutte d'espérance. Je vous offre une rêverie intérieure dont la source est à chercher à la fois dans le son cristallin des ruisseaux, au fond de sombres abysses abritant des poissons aveugles et parmi les empreintes de feuilles dentelles.



08/06/2020
27 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 475 autres membres