Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

Robert Diot, images et peintures

Pour Nana

Quand Sylvaine Diot, sa fille fait revivre les images de son père.

1953-2013…Un éblouissement partagé

c 1.jpg

Des premières photos sous-marines en couleur du père à leurs interprétations sur toile par sa fille : un même bonheur partagé. Un travail de mémoire nous dit-elle :

Sylvaine.jpg

-         « Les fonds sous-marins continuent de me passionner et de me hanter. Aussi j’ai du mal à peindre d’autres sujets. Ceux là sont tellement somptueux … »

Robert Diot nous a quittés  et sa fille Sylvaine à repris les photographies qu’il avait exécutées au cours des années cinquante pour en faire des toiles, si proches de la réalité, mais surtout empruntes d’une grande sensibilité.

Robert diot.jpg

Il ne pouvait en être autrement quand on à connu Robert, lui seul capable à l’époque de faire connaître si bien  « le Monde du Silence » selon Cousteau et « Le Merveilleux royaume » de notre Pierre Labat ami qu’il à du rencontrer à nos côtés, à la Sogétram.

Surtout ce que Sylvaine transcris si bien, ce sont une série d’images destinées à devenir les premières cartes postales de vues sous-marines.

0 cartes post.jpg

Il faut en conclure, qu’en plus, Robert c’était un pionnier dans ce domaine.

Voir donc ci-dessous, photographies et peintures

-         Un chasseur sous marin

a 1.jpg

a.jpg

-         Des Gorgones jaunes

b 1.jpg

b.jpg

-         Le corail rouge

d 1.JPG
d.jpg

Et comme on peut le découvrir ci-dessous, il avait communiqué la passion de la plongée à Sylvaine très tôt, ce qui explique dans doute cette passion qui ne l’a jamais quittée.

Sylvaine jeune.jpg

 

 



16/10/2014
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 318 autres membres