Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

Des « Amphores » en cadeau pour Noel.

Non, il ne s’agit pas d’une belle amphore Gréco-italique…

…piratée devant Bendor, mais de mon dernier ouvrage.

des amphores.jpg

Que Francis le Guen m’a incité à écrire dans sa collection « Carnets de Plongée » aux éditions Glénat, en insistant :

-         « Surtout, tu balances tout ! »

Livre Amphores.jpg

Alors, j’y  raconte quelques tranches de vie dédiées à ces vases antiques et des endroits où je les ai approchés …(pillés).

Et bien, parlons en ! Car il y a prescription.

Et, si par hasard ma main gauche, vous savez celle que la droite ne connaît pas, à un peu dérapé sur ces modestes prélèvements, ils étaient effectués en toute innocence, croyant fermement ce que nous avait enseigné l’ami Victor, un vieux scaphandrier du port de Toulon.

-         « Jeune, dis-toi bien une chose, tout ce qui est au fond de la mer appartient au scaphandrier ! »

Amphores.JPG

Avec un tel enseignement, nous aurions pu mal tourner, l’un d’entre nous, bon père de famille cependant, mais un peu pirate, n’hésitant pas à affirmer à son rejeton, parodiant Rudyard Kipling :

-         «  Quand tu auras remonté une amphore, sans la déclarer, tu seras un homme mon fils »

Alors que dirais-je au tribunal des biens pensants qui pourrait nous faire des reproches, si ce n’est de parcourir ce livre aux chapitres quelquefois picaresques comme cela peut arriver dans une vie de scaphandrier débuté à 20 ans, en 1953. Quelques titres des pages qui vous feront rêver :

-         Mes premières amphores découvertes en 1953.

amphores maîre.jpg

-         Celles que j’ai vues, trop vite, un jour dans la passe de Porquerolles et qui y sont peut-être encore.

couv.jpg

-         Celles qu’il nous est arrivé de reconstituer nous-mêmes.

-         Ce qui a donné des idées à des faussaires patentés.

-         L’amphore qui a fini dans un lupanar toulonnais.

Amphore Dumas.JPG

-         Ce que l’on a vu très vite à 400 m de profondeur en traversant le détroit de Gibraltar.

-         Celles du Maroc qui sont gardées par des monstres à Al Hoceima.

-         Enfin plus grave le trésor de Montezuma que j’ai cherché dans la Manche

L’ouvrage est en vente, avec une dédicace personalisée.

Commande par chèque de 18 € (port compris 3€)  à :

Gérard Loridon

722, chemin des Hoirs

83140 Six fours

amphores 4 e.jpg

 



27/11/2015
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 291 autres membres