Le-Scaphandrier

Le-Scaphandrier

De notre frère scaphandrier du Pacifique

Tahiti,  samedi 6 février 2016

Chers amis,

depuis mon retour le 1er novembre du beau Danube qui n’est pas bleu, j’ai repris mes occupations habituelles, essentiellement les tournois de bridge et les plongées. Je suis notamment allé plonger quelques jours en janvier à Rangiroa, au Raie Manta Club, avec Yves Lefèvre qui a été mon élève à l’Ecole des Moniteurs en métropole et qui après avoir obtenu son Brevet d’Etat de moniteur de plongée a créé à Pâques 1985 le premier club de Rangiroa. Je l’ai suivi de peu, puisque je suis arrivé à Moorea en juillet de la même année pour y créer aussi le premier club indépendant sur cette île.

image sud 1.jpg

A Rangiroa nous avons toujours été environnés par une multitude de beaux poissons, ici des carangues et un napoléon. À trois reprises, par courant rentrant dans la passe de Tiputa, nous avons aussi eu la chance de voir plusieurs grands requins-marteaux (4 à 5 mètres de long) dont c’est en ce moment la saison de reproduction, mais par plus de 50 mètres de fond, donc trop pour y faire de belles photos.

Je pars demain matin de bonne heure, retour à Tahiti le 25 mars. Je vais, via Paris, au Club Med de Val d’Isère où j’espère y faire du bon ski, sans avalanche. Mais cette année je n’y resterai que 5 semaines au lieu des 6 habituelles, tout en payant 3 000 euros de plus que l’an dernier ! En effet le Club a augmenté ses prix au point que cela y sera sans doute mon dernier séjour. A trop tirer sur la ficelle, Henri Giscard d’Estaing et les Chinois vont perdre leurs meilleurs clients.  

Une poignée de mains aux uns, de grosses bises aux autres, en fait à tous ceux qui en veulent.

Philippe MOLLE
BP 4502, 98713 PAPEETE, Polynésie française
Tel : (00 689) 40 43 69 94. E-mail : molle@mail.pf



07/02/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 325 autres membres